Rechercher

Nos cheveux prouvent l'efficacité de la méditation !


Quand on regarde les derniers chiffres du baromètre « confiance et bien être » de Solidaris, on constate que plus de 50 % des belges francophones sont en situation de stress élevé. Il s’agit de 4 points de plus par rapport à l’année précédente et le chiffre le plus haut depuis 2015.

Nous le savons, ce stress à des conséquences catastrophiques sur notre santé, aussi bien sur le plan physiques (maladies cardiaques, diabète, ulcères, zona...) que psychiques (dépression, anxiété, burn-out).


Il est essentiel dans un intérêt collectif de santé publique de mettre en place des moyens non-médicamenteux pour diminuer ce stress. Comme vous en avez déjà très certainement entendu parler, la pratique de la méditation en est une. Et la preuve est ici donnée au travers de l’analyse de nos cheveux !


En effet, une étude menée en Allemagne par l’organisation Max-Planck, institut de recherche en sciences de la vie et de la santé et sciences humaines et sociales, en collaboration avec l’Université de Dresde montre par l’analyse de la racine des cheveux une diminution à long terme du stress grâce à la méditation. L’élément qui a été analysé est la quantité de cortisol présente dans la racine des cheveux. Le cortisol, une hormone stéroïdienne qui est produite pour nous permettre de réagir… Notre corps va avoir tendance à être plus alerte lorsqu’il se sent en danger. Le danger (souvent inconscient) qui va provoquer une certaine émotion, bien souvent démesurée, mais ça c’est une autre histoire.

L’étude a été menée sur 80 personnes qui ont participé à 3 modules de méditation : l’un sur l’attention et la pleine conscience, un autre sur les compétences socio-affectives (compassion et gratitude) et un dernier sur les compétences dites « socio-cognitives », en particulier sur le travail de prise de recul sur ses propres pensées. Tous les participants n’ont pas suivi les modules dans le même ordre. Au bout de 3 mois de pratique journalière de méditation, les chercheurs ont constaté une légère diminution de quantité de cortisol. Ils ont effectué de nouveaux relevés et analyses après 6 mois, la diminution constatée était de 25% en moyenne. Ces chiffres ont été constaté peu importe l’ordre des modules suivis. Cela confirme le fait qu’il n’y a pas une seule façon de méditer.

Pour arriver à une pratique de la méditation dans son quotidien, il est important de commencer 😉.


Afin de vous donner toutes les chances d’y parvenir, j’ai créé l’atelier « Je commence à méditer », Celui-ci vous permettra de prendre le temps d’apprendre les bases de la méditation et à méditer en étant accompagné et soutenu durant 21 jours.

Il s’agit d’un atelier hybride composé d’une journée en présentiel et de 1 session LIVE d’une demi-heure par semaine durant 3 semaines.

Durant la journée en présentiel, nous allons :


· Pratiquer la méditation : respiration, posture, conscience du corps

· Expérimenter différentes méditations selon 4 techniques : La conscience du moment présent, la concentration sereine, la dynamisation du corps et de l’esprit et la transcendance.

· Mettre au jour les difficultés rencontrées dans la pratique de la méditation et les moyens d’y remédier

· Travailler sur la mise en place d’un plan l’intégration de la pratique méditative au quotidien

· S’ouvrir à l’importance de la méditation dans le cadre d’un cheminement intérieur


Durant les 3 sessions en LIVE, nous allons :

Echanger sur nos pratiques, nos réussites et sur les difficultés rencontrées. Nous prendrons aussi du temps à méditer ensemble.


Pour plus de renseingements, c'est ici.


sources :


7 vues0 commentaire